Pratiquer zazen, la méditation zen - Temple zen du Caroux : Le zen, c'est zazen

Pratiquer zazen

Le zen, c'est zazen

Rejetez d’un seul coup toute pensée et tout savoir. Si vous faites shikantaza - s’asseoir en abandonnant tout, vous vous familiariserez peu à peu avec le satori. Vous atteindrez alors la Voie en utilisant votre corps de façon appropriée, tout spécialement en vous asseyant.

Dogen, Zuimonki.

Zazen - Shikantaza

Simplement s’asseoir, Shikantaza, voici comment on appelle également zazen, la pratique du zen.

Assis les jambes croisées sur un coussin, le dos bien droit, les mains formant le mudra cosmique, l’attention est tournée vers l’intérieur. On se concentre sur la posture corporelle, sur la respiration et on laisse passer les pensées, sans chercher à obtenir un état spécial.

Comment respire-t-on en zazen ?

Lorsque la posture et la concentration sont justes, le corps à la fois bien droit et relâché, l’expiration descend sous le nombril, dans le kikai tanden, littéralement océan de l’énergie.

Courtes ou longues, inspiration et expiration se succèdent tandis que l’on maintient son attention sur ce va et vient. Ainsi, étant pleinement conscient de notre respiration, celle-ci devient naturellement calme et influence profondément notre être tout entier.

Comment se concentre t-on en zazen ?

Le mental est au repos, on n’entretient pas les pensées, on ne les rejette pas non plus.

On observe les sensations, les perceptions, toutes les formations mentales et objets de pensée sans s’en saisir ni les rejeter.

Aainsi le corps-esprit abandonné retrouve la condition normale, non-dualité, non-attachement, au-delà des conceptions personnelles, des complications du karma et du monde social.